France 3 diffuse, vendredi 18 mars 2022, l’émission Quelle sera la meilleure danse folklorique de France ? Cyril Féraud, le présentateur, est fan du cercle de danseurs de Kerfeunteun, à Quimper (Finistère).

Dans la série des concours à la télévision, voici celui de la meilleure danse folklorique de France. Occitanie, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes, Tahiti, Martinique…

Dix régions et deux cents danseurs se sont déplacés en Alsace, à Kirrwiller, au Royal Palace, pour enregistrer l’émission. Elle sera diffusée sur France 3, vendredi 18 mars 2022. Et, dans la soirée, on connaîtra le vainqueur.

Chorégraphie, technique, précision et costumes sont les principaux critères pour départager les candidats.

Le jury est composé de Vincent Niclo, chanteur et acteur ; Caroline Margeridon, connue comme antiquaire, notamment dans Affaire conclue sur France 2, Mareva Galanter, ancienne Miss France ; et Laurent Luyat, journaliste sportif, animateur de radio et télé.

« Ce qui compte, c’est l’émotion »

Le show est orchestré par le présentateur Cyril Féraud. Bien entendu, l’animateur de Slam et de la Carte aux trésors, ne va pas nous dévoiler le podium mais on sent que le natif de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) a un faible pour les Bretons.

« Les Eostiged, c’est l’ensemble le plus titré dans notre émission et il faut bien l’avouer : les Bretons ont souvent une longueur d’avance. Bien entendu, il y a la maîtrise technique, la beauté des costumes mais ce qui compte aussi et surtout c’est l’émotion, et là, on est servi ! »

Cyril Féraud a déjà eu l’occasion de croiser la route des « rossignols de Stangala ». « J’ai eu l’honneur de présenter le Festival interceltique de Lorient pour France télévisions, la parade en direct et le grand spectacle au stade du Moustoir. L’ambiance du festival est fantastique, j’ai toujours été accueilli les bras ouverts. C’est là que j’ai découvert les Eostiged, ils sont très pros, méticuleux et impressionnants sur scène. Ils font partie de ces ensembles qui arrivent à concilier la tradition et la modernité. 90 % de gens considèrent le folklore comme un patrimoine poussiéreux, alors que c’est l’inverse ! Même les membres du jury sont tombés de leurs chaises ! »

Quelques larmes d’émotion partagée, sont, paraît-il, tombées elles aussi.

Source : Ouest France

Pin It on Pinterest

Share This