Annulée en 2020, réduite en 2021, la fête des Brodeuses 2022 promet de retrouver toutes ses couleurs, du 8 au 10 juillet 2022, à Pont-l’Abbé (Finistère).

Elle est l’une des plus anciennes manifestations folkloriques régionales ; née en 1954, la fête des Brodeuses 2022, 68e du nom, promet des défilés hauts en couleur, des danses et des musiques dans la plus pure tradition, et un programme qui devrait régaler tous les publics.

Vendredi 8 juillet

Lors de l’assemblée générale de l’association, samedi après-midi au Triskell, le président, Gérard Mourrain, a détaillé les grands moments de la fête. Cela commencera dès vendredi 8 juillet, à 21 h, avec un concert en l’église des Carmes. À l’affiche, une prestigieuse formation, les Trompettes de Versailles et ses quatre concertistes virtuoses, membres du grand orchestre de la Garde républicaine. Au programme, un répertoire de musique baroque et surtout un mariage réussi entre la gravité de l’orgue et les sonorités éclatantes des cuivres.

Samedi 9 juillet

Samedi dès 10 h, au bois Saint-Laurent, se tiendra le traditionnel trophée Yann Kaourintin Ar Gall, prévu jusqu’à 17 h, avec la remise en place d’un concours de costumes. À 11 h, plus de 400 enfants d’une quinzaine de cercles celtiques et bagadigs défileront dans les rues, accompagnés également par la batucada de Nantes. Jusqu’à 17 h, ces enfants musiciens et danseurs dévoileront tous leurs talents sur la scène du théâtre de verdure, ainsi que sur le podium installé près de l’église. Sur ce même podium, toujours samedi dès 18 h 30, trois groupes se succéderont, Barababord et ses chants de marins, le groupe de guinguette marine Caboulot, et le trio Bodin Besson Poquet, souvent tête d’affiche des festoù-noz. Samedi soir, à 21 h 30 grand moment, Soldat Louis revient à Pont-l’Abbé (Finistère), sous chapiteau place des Carmes, pour un concert de rock celtique exceptionnel (spectacle payant) suivi d’une soirée avec DJ.

Dimanche 10 juillet

Dimanche 10 juillet, le grand défilé très attendu, avec dès 11 h, dans les rues de la commune, une trentaine de cercles, de bagadoùs, dont de très grosses pointures, le bagad Cap Caval, celui de Quimper, Kevrenn Alré, bagad Naoned, entre autres. Chaque groupe évoluera ensuite sur la scène du théâtre de verdure. Nouveauté : des tribunes supplémentaires seront installées côté rivière, « Nous espérons pouvoir accueillir ainsi 2 000 personnes », annonce Gérard Mourrain. Après le triomphe des sonneurs, place à un premier concert sur le podium de l’église, avec Sweet River band, puis au grand fest-noz sous chapiteau à 21 h avec Startijenn, O’Tridal et des couples de sonneurs.

Lors de l’assemblée générale, le bilan financier de la dernière édition s’est avéré porteur de bonnes nouvelles. « Nous avions un déficit cumulé de 19 000 €. Certaines factures ont été revues à la baisse, dont celle de la Sacem, et une subvention reçue du Conservatoire national de la musique de 16 400 € permettent d’afficher en définitive un bénéfice net de 3 500 €. Ce qui nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité », déclare le président.

Gérard Mourrain annonce également un autre événement : la venue du bagad de Lann-Bihoué qui fêtera ses 70 ans d’existence, en octobre, au Triskell.

La billetterie pour les spectacles payants sera ouverte courant mai. L’association lance un appel aux bénévoles désireux de donner un coup de main (s’adresser à contact@fetedesbrodeuses.com).

Source : Ouest France

Pin It on Pinterest

Share This