La Région Bretagne a retenu la candidature de quatre territoires pour devenir de nouvelles réserves naturelles régionales. Parmi ces zones, les dunes et paluds bigoudènes dans le Finistère. Le territoire bénéficiera, à terme, de moyens financiers et scientifiques supplémentaires.

En 2020, la Région lançait un appel à manifestation d’intérêt pour créer quatre nouvelles réserves naturelles régionales. Onze territoires ont répondu à cet appel. Quatre ont finalement été sélectionnés, trois en Finistère, dont la Baie d’Audierne. Dans les faits, l’espace est situé en pays Bigouden, et a été renommé pour l’occasion Dunes et paluds bigoudènes.

630 hectares

Ces dunes et paluds, ce sont 630 hectares d’espaces naturels, à cheval sur deux communautés de communes. Ce territoire accueille un nombre important d’espèces rares, comme l’orchidée liparis de Loesel ou l’oiseau nommé gravelot à collier interrompu. Les dunes et paluds bigoudènes ont récemment reçu un label international pour leur zone humide.

« Être retenu par la Région pour devenir une réserve, en fait, c’est simplement un début. Désormais nous allons travailler, avec l’association Bretagne Vivante et le conservatoire du littoral, sur notre futur plan de gestion, qui nous permettra ensuite d’être classés », explique Josiane Kerloc’h, présidente de la communauté de communes du Haut pays bigouden.
Concrètement, « ce classement va nous apporter des moyens financiers et scientifiques supplémentaires pour protéger ces espaces exceptionnels », se réjouit Stéphane Le Doaré, président de la communauté du Pays bigouden Sud.

Pour autant, pas question de placer les dunes et paluds bigoudènes sous cloche. « Ces territoires ont toujours vocation à accueillir du public. La sensibilisation du public est une des actions que nous voulons absolument développer. Mais c’est certain, il faudra modifier certains usages », estime Stéphane Le Doaré.

Source : Ouest France

Pin It on Pinterest

Share This